Tentatives d’attentats en France: il faut s’attaquer aux sources en Irak et en Syrie

Les attentats déjoués en région parisienne contre des églises et par des personnes en relation étroite avec Daech montrent que le danger de contagion en Occident de ces actes terroristes est actuellement une réalité.

Depuis sa création en 2013, la Coordination des « Chrétiens d’Orient en Danger » (CHREDO) n’a cessé d’alerter contre ce risque et de demander au gouvernement français, en concertation avec ses alliés européens et outre-atlantiques, de prendre toutes les mesures nécessaires pour éradiquer ce fléau terroriste à sa source en orient.

En voulant défendre les chrétiens d’orient, la CHREDO défendait en même temps toutes les autres communautés menacées en Orient mais aussi cherchait à éviter à l’Occident de subir les conséquences d’une telle folie meurtrière. L’histoire récente nous a appris que les mouvements extrémistes finissent par se retourner contre l’Occident et ses valeurs.

Si l’Occident ne prend pas la mesure de ce danger vital alors que les attentats ont frappé et continuent de menacer le cœur des capitales européennes, s’il n’était pas mis un terme au plus tôt à la propagande meurtrière qui contamine de plus en plus de jeunes français et européens qui s’engagent pour le jihad, l’Occident devra vivre et pour longtemps avec le terrorisme qui s’installera au cœur de nos pays et de nos villes.

La CHREDO condamne ces actes en préparation, remercie le premier ministre de ses prises de position claires et demande solennellement au gouvernement français de revoir radicalement et stratégiquement son positionnement concernant le conflit au Moyen-Orient.

La CHREDO appelle la France et les Nations Unies à intervenir militairement au sol pour se débarrasser au plus vite de cette gangrène barbare qui menace tout l’Orient, de la Syrie à l’Irak, en passant par le Liban et la Jordanie, l’Egypte, la Libye, le Sahel et l’Afrique et maintenant la France, l’Europe et l’ensemble du monde civilisé.

Voir aussi