Patrick Karam: «Le Pape s’abandonne au relativisme»

Le président de la Coordination des chrétiens d’Orient en danger (CHREDO) réagit aux propos du pape François sur l’islam et la violence.

Lorsque le Pape rappelle qu’on ne peut pas identifier l’islam avec la violence, il a raison. Ce serait inacceptable pour cette religion et injuste pour la grande majorité des musulmans, notamment en Occident, qui vivent leur foi paisiblement et qui souvent dans les pays où la religion est instrumentalisée sont les premières victimes du dévoiement de l’islam.

En revanche, c’est bien l’islam qui sert de prétexte et de base idéologique à des organisations terroristes qu’il faut bien appeler islamistes.

> Lire la suite

Source : Le Figaro, 02/08/2016

Voir aussi

Donner votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 × 4 =