L’État Islamique d’Irak et du Levant (EIIL) menace les chrétiens d’orient

Au Liban, les « Brigades des Sunnites Libres de Baalbeck » veulent purifier la Békaa de ses églises. 

La Coordination Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO) dénonce les nouvelles menaces qui pèsent sur les chrétiens libanais, qui sont à leur tour visés par des groupes facho-islamistes et appelle la France à mobiliser la communauté internationale afin de garantir leur sécurité et leur liberté de culte.

Un nouveau groupe islamiste extrémiste, appelé État Islamique en Irak et au Levant (EIIL), vient de rejoindre l’ensemble des autres groupes extrémistes poussant le Moyen Orient encore plus loin vers l’abject. Ce groupe a même déclaré son «califat islamique » sur un territoire qui transcende les frontières géographiques des pays de la région et a nommé un nouveau Calife islamique, M. Abou Bakr El-Baghdadi, le « prince des croyants ».

En résonance à cette montée des périls, un nouveau groupuscule d’origine douteuse qui s’est appelé « Brigades des sunnites libres de Baalbeck » vient d’adresser des menaces contre les Chrétiens du Liban, notamment ceux de la Békaa.

Dans un communiqué repris par la presse, ce groupuscule précise « avoir chargé une unité spéciale de djihadistes de purifier la Békaa de ses églises. » Le communiqué cite comme cible de leur action « les croisés dans l’émirat islamique dans la Békaa et au Liban en général pour mettre fin au carillon des cloches ». Les dignitaires chrétiens de la région ont pris ces menaces au sérieux et ont demandé aux autorités de renforcer les mesures de sécurité autour des lieux de prière.

Ces groupuscules ont prouvé par le passé, au Liban et ailleurs, qu’ils sont capables de mettre leur menace en exécution, contre les musulmans autant que contre les chrétiens. Et ces déclarations alarmantes ont un effet immédiat puisqu’elles visent à terroriser encore plus la population chrétienne et la pousser à l’exode.

Face à cette situation, la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO) dénonce la purification religieuse et ethnique qui vise les communautés religieuses du Moyen Orient. Elle souhaite alerter l’opinion publique française et les autorités aux risques réels encourus par les populations de la région et en particulier des chrétiens, notamment du Liban.

A l’Assemblée Nationale il y a quelques jours, le premier ministre Manuel VALLS a rappelé très fermement l’engagement définitif de la France aux côtés des Chrétiens d’Orient. Face à cette dernière menace, la France doit pouvoir agir concrètement et faire entendre sa voix.

chredo65La Coordination « CHREDO » demande une intervention urgente du gouvernement français auprès des Nations Unies pour assurer la sécurité de la population et garantir la présence des Chrétiens sur leur terre d’origine, notamment en faisant adopter une résolution onusienne sur le droit des Chrétiens à vivre sur leur terre avec des sanctions économiques et militaires en cas de violation.

Voir aussi