Les chrétiens sont les plus préparés à la laïcité

Du 16 au 21 avril, une délégation du collectif Chrétiens d’Orient en danger (CHREDO), composée d’une trentaine de personnes parmi lesquelles six parlementaires français dont le député de Haute-Garonne Gérard Bapt et le sénateur de la Dordogne Bernard Cazeau, a rencontré différentes personnalités religieuses au Liban, au Kurdistan irakien et en Syrie afin de dresser « un état des lieux » quant aux minorités. Nous publions ci-contre quelques extraits de leurs réponses…

Gregoire-III-LahamGrégoire III Laham, Patriarche de l’église catholique melkite, patriarche d’Antioche et d’Orient (Syrie-Liban)

« Melkites : nous sommes arabes mais pas musulmans, nous sommes catholiques mais pas romains, nous sommes orientaux mais pas orthodoxes… Bref nous sommes «L’église des musulmans» (sourire). Je n’aime pas la question qu’on me pose souvent : «Quelle est la situation des chrétiens ?». Demandez-moi plutôt : «Quelle est la situation des femmes et des hommes ?»

Pas bonne. Je suis Syrien et je ne comprends pas pourquoi il y a eu cette guerre. Il y avait plus de sécurité en Syrie qu’au Liban, avant cette crise. La Syrie est le seul état de la région avec le Liban où l’islam n’est pas religion d’état. Seul le chef de l’état y est musulman.

Pour les pays arabes, il faut un laïcisme progressif, c’est un processus fragile, on ne peut pas y aller brutalement et, dans notre région, ce sont les chrétiens les plus préparés à la laïcité. Imaginez s’ils partent tous ! Pour la paix ? Il y a deux clés. Une solution consensuelle pour la Syrie et la justice pour les Palestiniens. »

Mgr-GhabroyanMgr Ghabroyan, Patriarche arménien catholique au patriarcat d’Ashrafieh (Liban)

« Qu’est-ce que vous nous apportez ? La paix ? Cent ans après le génocide arménien, le premier génocide du XXe siècle, un deuxième se prépare et il n’y a pas que les chrétiens visés, il y a les musulmans aussi. Si vous voulez aider les chrétiens d’Orient, arrêtez la guerre au lieu d’accueillir les gens chez vous. Il faut que les chrétiens d’Orient restent ici, car, ici, c’est chez eux. »

Gewargis-III-SliwaGewargis III Sliwa, Église assyrienne d’Orient (Irak)

« Notre avenir est noir. Nous sommes présents depuis le Ier siècle dans ce pays, mais on arrive à un tel point que bientôt, il n’y aura plus personne. Que votre passage ici redonne espoir aux gens pour qu’ils restent vivre ici… mais même rentrés dans nos villages, qui va nous protéger quand ce sont nos voisins nous ont dénoncés à Daech ? »

Dr-Ahmad-HassounDr Ahmad Hassoun, Grand Mufti de Syrie (sunnite)

« L’unique objectif de la religion est d’avoir une relation humaine qui se base sur l’amour. Alors pourquoi ces conflits ? Les Français, eux, ont le secret depuis plus de 100 ans pour les éviter : ils savent que la place de la religion n’est pas au palais, que la politique et la religion doivent rester séparées. C’est la laïcité. »

Source : La Dépêche du Midi, 28/04/2016

Voir aussi

Donner votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 − 1 =