La CHREDO a annoncé avoir déposé plainte à la Cour Pénale Internationale contre l’État Islamique

La Coordination des  Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO) a annoncé jeudi avoir déposé plainte auprès de la Cour pénale internationale contre l’État islamique pour les violences commises en Irak. 

L’association demande à Fatou Bensouda, procureur de la CPI, d’ouvrir une enquête sur les exactions commises à l’encontre des minorités chrétiennes en Irak.

« Ces exactions constituent des crimes de génocide et des crimes contre l’humanité, au sens du statut de Rome qui gouverne l’action de la CPI »

L’un des objectifs de la plainte est de poursuivre et punir tous les auteurs de ces crimes. La CHREDO avait déjà saisi début août le Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies pour demander une commission d’enquête internationale sur les agissements des organisations terroristes, qui a été décidée au début du mois sur saisine de
la France et de l’Irak.

L’association a co-signé mardi avec le Conseil français du culte musulman « l’appel de Paris » prenant la défense des chrétiens d’Orient et dénonçant la « barbarie » des djihadistes.

Valérie Pécresse, députée UMP et co-présidente du Groupe d’études sur les Chrétiens d’Orient a dit apporter tout son soutien à la plainte contre l’État islamique.

Elle souligne que le groupe d’études parlementaire sur les Chrétiens d’Orient qui sera constitué le 17 septembre à l’Assemblée nationale entendra à partir du 1er octobre prochain Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, et Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

Source : Reuters, 11/09/14

Voir aussi