Irak: Les musulmans rejoignent les chrétiens à l’église

Face à l’horreur, musulmans et chrétiens irakiens restent solidaires. Les musulmans se sont joints aux chrétiens pour manifester en brandissant des pancartes portant l’inscription « Je suis chrétien, je suis Irakien » et pour une même prière qui les a rassemblés dans les églises.

Lapidations en Syrie, persécutions en Irak des chrétiens contraints de se convertir à l’islam ou de mourir par « le glaive ». L’État islamique sème la terreur sur le territoire irakien, signant dimanche, à Bagdad, ses attentats les
plus meurtriers, délogeant 60.000 personnes obligées de fuir leurs demeures, vidant Mossoul de sa population chrétienne suite à l’ultimatum, échu samedi soir, qui lui avait été lancé par les djihadistes : « Nous leur proposons trois possibilités: l’islam, la dhimma (impôt spécial) et, s’ils refusent ces deux options, il ne reste que le glaive », avait en effet déclaré L’EIIL, jeudi dernier, dans un communiqué. Ainsi, depuis samedi, « les familles chrétiennes se dirigent vers Dohouk et Erbil », dans le Kurdistan irakien, a affirmé monseigneur Louis Sako: « Pour la première fois dans l’histoire de l’Irak, Mossoul se vide de ses chrétiens ».

Face à l’horreur, musulmans et chrétiens irakines restent solidaires. Les musulmans se sont joints aux chrétiens pour manifester en brandissant des pancartes portant l’inscription « Je suis chrétien, je suis Irakien », s’interposant entre leurs compatriotes chrétiens et les djihadistes de l’EIIL. Mahmoud Am-Asali, professeur de droit à l’Université de Mossoul, sera le premier musulman abattu par lesdits djihadistes pour avoir défendu des chrétiens. Samedi 19 juillet, jour de l’arrivée à échéance du fameux ultimatum de la terreur, les musulmans, à Mossoul, se sont joints à la messe, à l’église, pour prier aux côtés de leurs frères chrétiens. De même dimanche, à Bagdad, à l’église catholique de Saint George.

Source : 360 , 24/07/2014

Voir aussi