Appel d’une mère antillaise pour retrouver son fils, sa belle-fille et ses petits-enfants

Patrick Karam, président du Conseil représentatif des Français d’Outre-Mer (CREFOM) et président de la Coordination Chrétiens d’Orient en danger (CHREDO), vous invite à une conférence de presse qu’il organise en présence de Victorin Lurel, ancien ministre de l’Outre-Mer, député et président du conseil régional de Guadeloupe ainsi que d’autres parlementaires d’outre-mer (Boinali Said, député de Mayotte, Daniel Gibbes, député de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Michel Vergoz, sénateur de La Réunion, Gabriel Serville, député de Guyane…)

Jeudi 2 octobre à 11h – Assemblée Nationale, 101, rue de l’Université

Au cours de cette conférence de presse, une mère antillaise lancera un appel pour retrouver son fils, sa belle-fille et ses trois petits-enfants dont elle est sans nouvelle depuis plusieurs mois.

Sera donné un exemple précis d’une dizaine de jeunes antillais fréquentant la même mosquée en région parisienne vraisemblablement partis faire le djihad.

Après cet appel, le président du CREFOM, Patrick Karam, fera un état des lieux de la question et dévoilera son plan à plusieurs niveaux pour lutter contre la radicalisation et l’enrôlement des jeunes ultramarins qui ne sont pas épargnés comme les autres Français en les inscrivant dans un dispositif national :

  • Avec les élus ultramarins que dévoilera l’ancien ministre de l’outre-mer Victorin Lurel, député et président du conseil régional de Guadeloupe
  • Avec les médias ultramarins qui relaieront un message de personnalités ultramarines du monde sportif et culturel adressé aux jeunes et aux parents
  • Avec les mosquées en outre-mer : qu’exposera Aslam Timol, délégué de la Grande Mosquée de St. Denis/ Réunion et Membre du Bureau Exécutif du CFCM
  • Avec les associations ultramarines implantées dans l’hexagone afin de faire un travail de terrain, pour trouver et se rapprocher des familles en difficulté.

Par ailleurs, trois intervenants membres de la CHREDO (le Père syrien George Assadourian, prêtre arménien catholique, Elish Yako, secrétaire général de l’AEMO, la plus grande organisation franco-irakienne en France et Saïd Oujibou, engagé dans un programme de déradicalisation dans les quartiers sensibles) apporteront un témoignage sur la violence et la barbarie de ces mouvements islamistes et les moyens de les contrer.

Voir aussi