Chrétiens d’Orient : une association porte plainte contre l’EI pour crimes contre l’humanité

Une association de Chrétiens d’Orient a décidé de porter plainte contre l’État islamique.

L’association Coordination Chrétiens d’Orient en danger (CHREDO) a porté plainte contre X, accusant le groupe État islamique (EI) de crimes contre l’humanité à l’encontre des minorités chrétiennes d’Irak et de Syrie.

Des actes de torture. « Des assassinats, des conversions religieuses forcées, des enlèvements, des réductions en esclavage, des abus sexuels et physiques, des actes de torture » ont été constatés par l’ONU, relève l’association présidée par Patrick Karam, qui met en avant « la vaste campagne de purification ethnique et religieuse » menée par l’EI. La plainte, déposée pour crime de génocide et crime contre l’humanité et dont l’AFP a eu connaissance, déplore aussi « la destruction des lieux de culte et de recueillement ».

Les poursuites sont-elles possibles ? Ces faits impliquent des ressortissants français partis faire le djihad en Syrie ou en Irak et des personnes résidant en France, les juridictions françaises ont donc « très exactement compétence », écrit l’association. « Il ne faut plus qu’aucune personne de nationalité française ou séjournant en France n’échappe aux poursuites auxquelles l’expose sa participation aux actes de barbarie de Daech qui sont perpétrés en France comme à l’étranger », a commenté l’avocate de CHREDO, Samia Maktouf.

En 2014, Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, avait estimé que la persécution des chrétiens de Mossoul (Irak) par l’EI pouvait être considérée comme un crime contre l’humanité.

Source : Europe1

Voir aussi