Chrétiens d’Irak, les évêques français appellent à « user de la force »

bernard-podvinLa Conférence des évêques de France appelle à « user de la force » en Irak pour aider chrétiens et yazidis, cibles des jihadistes, et dénonce « l’attentisme en Europe », a déclaré mercredi son porte-parole, Mgr Bernard
Podvin.

« Il y a une atteinte des minorités, il faut donc user de la force (…) avec pertinence, justesse et proportion », a déclaré à la chaîne de télévision France 2 Mgr Podvin, qui a jugé l’action de l’Union européenne
« insuffisante » et salué l’activisme de la France sur le dossier irakien. « Ces minorités ont déjà tout perdu », s’est-il ému.

A la question de savoir si ces minorités étaient victimes d’un génocide, Mgr Podvin a répondu: « oui, certainement ». « Les épiscopats sont très préoccupés par cet attentisme en Europe ».

A rebours de sa doctrine de non-violence et de ce qu’il avait rejeté en 2013 pour la Syrie, le Vatican avait déjà approuvé lundi les frappes américaines contre les jihadistes de l’Etat islamique. Il faut « intervenir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard », avait déclaré l’observateur du Saint-Siège auprès des Nations unies, Mgr Silvano
Tomasi.

La crise humanitaire s’aggrave dans le nord de l’Irak, les Occidentaux s’emploient à augmenter l’aide aux minorités chrétienne et yazidie chassées de leurs villes par les jihadistes.

De 20.000 à 30.000 membres de la communauté yazidie restent piégées par l’insécurité dans les montagnes de Sinjar, sans nourriture, sans eau et sans abri, selon le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés. Des
milliers d’autres, épuisés et déshydratés, ont réussi à rejoindre le Kurdistan via la Syrie.

Selon le directeur de l’Oeuvre d’Orient, organisation catholique d’aide aux chrétiens d’Orient, Mgr Pascal Gollnisch, « plus de 100.000 chrétiens » irakiens ont fui devant l’avancée de l’Etat islamique (EI) pour se réfugier au Kurdistan.

Source : AFP, 13 08 2014

Voir aussi